Engineer's Book

Engineers – Telecoms – Physics – Teaching – Methods

Aéronautique – Soufflerie d’Aile d’Avion

Written By: Jean-Paul Cipria - mai• 27•14
Aile Avion - Pressions Différentielles 20°

Aile Avion – Pressions Différentielles 20° – Clic film décrochage de pression différentielle

.

Montage de physique expérimentale.
MP-03. Dynamique des fluides.
Ecoulements aux grands nombres de Reynold – Régime inertiel

Documentaire (pas de leçon) – Galerie de photos.

Décrochage expérimental d’une aile – Film AVI.

04/06/2014 : Rajout du diagramme de portance de décrochage d’aile :
http://www.nanotechinnov.com/aeronautique-soufflerie-aile-avion#Diagramme_de_portance_Decrochage

(suite…)

Traitement du Signal : Les Filtres Fréquentiels

Written By: Jean-Paul Cipria - mai• 28•15
Composition Fréquentielle d'un signal - Simulation sous ISIS

Composition Fréquentielle d’un signal – Simulation sous ISIS

Quelles fréquences représentent un signal ? Pouvons-nous reconstituer n’importe quel signal par une somme de fréquences ? Comment agir sur ces fréquences ?

Programme de Sciences et Techniques de l’Ingénieur et Développement Durable STI2D – 1ère et Terminale.

(suite…)

Navigation Astronomique 7.0 – Dépression Vraie – Distance et Angle Horizon

Written By: Jean-Paul Cipria - mai• 27•15
Dépression Vraie - Hauteur et Angle

Dépression Vraie – Hauteur et Angle

Quelle est la distance maximum atteinte lorsqu’un objet disparait à l’horizon ? Quel est l’angle que fait mon point d’horizon avec l’horizontale ?

En métrologie, science de la mesure, nous avons besoin de déterminer l’horizontale locale. En l’absence d’un niveau à bulle correct, d’un gyroscope de verticale étalonné, et à la vue d’un horizon dégagé, celui-ci peut servir de référence horizontale à condition de lui retirer l’angle ou dépression vraie due à la hauteur de l’observateur par rapport au sol. C’est une des techniques utilisées au point au sextant en correction au premier ordre.

Nous pouvons parcourir la distance du point d’observation au point d’horizon par un bâtiment de marine. C’est un arc sur une sphère. C’est un des principes de la navigation hauturière.

En propagation radar nous pouvons estimer la portée en vue maximum due à la rotondité de la terre. C’est une distance directe qu’il faut alors calculer (R.tg(phi)).

Leçon de physique.
Cahier de cours n°2 – 27/05/2015.

(suite…)

Navigation Astronomique 5 – Course du Soleil – Widget

Written By: Jean-Paul Cipria - mai• 24•15
Sunearthtools-Widget

Widget Sun Earth Tools

Comment déterminer la course du soleil afin de positionner des capteurs solaires par widget Web ?

Ce widget – « SunEarthTools – Outils pour les consommateurs et les concepteurs de l’énergie solaire », que j’ai inclus dans cette page, permet de déterminer l’ensemble des azimuts et des hauteurs du soleil au lieu spécifié sur une journée. Ici, dans le parc de Vilgénis à Massy, où nous pouvons installer un système de capteurs solaires suiveurs et vérifier en un clic la position commandée du système par rapport aux calculs de ce site. Il faut ne pas se tromper sur le temps GMT+1 ou +2. Il est évident qu’il faudrait prendre aussi une mesure réelle avec un théodolite par exemple.

Midi soleil à 13h48mn (arrondi) le 25/05/2015 sur cette longitude :

SunEarthTools :

  • Azimut = 180.04°
  • hauteur = 62.21°

Calculs Matlab :

  • A = 180.04841404 : 180°2’54.2905″ : Azimut en Coordonnées horizontales locales.
  • h = 62.20541862 : 62°12’19.5070″ : Hauteur en Coordonnées horizontales locales.

Les calculs correspondent à quelques secondes d’angle. Ce qui est amplement suffisant.

Nous pouvons faire le calcul par Matlab,  comme ci-dessus, Temps UTC par Temps UTC et envoyer une commande directement aux systèmes via cet article : ici.

Montage de physique appliquée.
Cahier de cours n°2 – 27/05/2015.

(suite…)

Navigation Astronomique 4 – Calcul de Positions de Précision

Written By: Jean-Paul Cipria - mai• 19•15
Soleil - Coordonnées Horizontales- Écliptique - Stellarium

Soleil – Coordonnées Horizontales – Écliptique – Simulation Stellarium

Comment sont calculées les éphémérides du soleil ?
Donc, comment calculer la position du soleil par rapport à la terre à une date donnée ?

Objectifs

Les erreurs de position causaient 250 000 naufragés par an dont 25 000 périssaient en mer sans être secourus dans les années 1950 avant la traversée atlantique par Bombart le 19 octobre 1952 en zodiac muni d’une voile, d’un sextant, d’éphémérides du soleil, d’un filet à plancton …

Précision de positionnement

Précision faible : Initiation : Point au sextant

C’est la suite, ou le début, de la mesure de position par la méthode du point astronomique au sextant lorsque nous voulons nous initier aux techniques « astronautiques » en gardant une faible précision et ne pas trop s’encombrer de calculs. Ceux-ci sont quand même d’un niveau L1 si nous voulons les comprendre et d’un niveau cycle terminal si nous voulons juste les effectuer.

Précision absolue : 10′ (minute) d’angle soit environ 19 Km.

Précision forte : Calculs non relativistes sous Matlab

Dans les calculs sous Matlab ci-dessous, de manière générale, nous déterminons le positionnement précis d’un point sur terre par rapport à une référence absolue de position et de temps qui détermine la précision de localisation sur tous les systèmes technologiques de positionnement : Satellites, GPS, Glonass … etc.

Précision absolue : 0.01 » (seconde) d’angle soit environ 31 cm. Précision à 6 décimales de degré (Affichage à 8 pour les calculs)

Précision « commune » du GPS spatial Américain

Précision absolue : environ 9 m.

Influence des erreurs de position en science

Lors d’une manipulation les physiciens ont déterminé les positions par GPS terrestres des émetteurs et récepteurs de neutrinos. Cette mesure a amené à déterminer, par erreur, une vitesse supérieure à celle de la lumière sur la vitesse de propagation de ces particules. Nous avons donc mesuré, à cette occasion, et malgré nous, l’incertitude absolue de position des GPS terrestres ! En ce cas l’erreur absolue ou le rayon de la boule d’incertitude était d’environ 15 à 20 cm : Très au-dessus de l’incertitude calculée (< 10cm) !

Calculer la différence entre position estimée et calculée

  1. Nous possédons notre latitude et longitude (géométriques) : phi : Latitude et L : Longitude.
  2. Nous calculons les éphémérides du soleil : H0 : angle horaire et delta : Déclinaison.
  3. Nous déterminons les coordonnées horizontales : A : Azimut et h : Hauteur qui sont les solutions calculées.
  4. Nous effectuons la mesure au sextant de hv : hauteur « vraie ». Nous déterminons l’azimut « vrai » Z.
  5. Nous évaluons la différence ou l’erreur entre la mesure sextant (hv, Z) et le calcul de positionnement de précision (h, A).
    Erreur_h = hv – h
    Erreur_Z = Z – A : Peut-être pas très cohérent car Z est l’angle de l’intercept ! (?)

Méthode de calcul

  1. Références de date.
  2. Nutation et précession de l’obliquité de l’écliptique.
  3. Longitude et anomalie du soleil.
  4. Excentricité de l’ellipse.
  5. Ascension droite et déclinaison du soleil.
  6. Angle horaire et déclinaison du soleil.
  7. Azimut et hauteur horizontales vraies.

(suite…)

Microprocesseur

Written By: Jean-Paul Cipria - mai• 10•15
Microprocesseur 2 bits - 4-Instructions - ADD - ET - OU - NON

Microprocesseur 2 bits – 4 Instructions : ADD – ET – OU – NON

Peut-on se construire, soi-même, son propre microprocesseur à jeu d’instructions réduit ?

Voici la conception d’un microprocesseur à quatre instructions sur deux mots de deux bits avec un additionneur, 8 portes logiques, un compteur d’instructions et 4 multiplexeurs pour commencer. Nous formons ainsi un mini ALU ou Arithmetic and Logic Unit :

Voici les fonctions de base de ce petit microprocesseur :

  1. Calcul : Addition de 2 mots de 2 bits.
  2. Logique : ET, OU et NON de deux mots de deux bits.
  3. Sortie : Résultat d’addition sur un afficheur 7 segments.
  4. Les quatre instructions en assembleur :
    ADD=00, ET=01, OU=10 et NON=11 sont générées par le compteur.
  5. La sortie du compteur commande séquentiellement les 4 multiplexeurs.
  6. Chaque résultat des 4 opérations apparait après un cycle d’horloge : toutes les 2 secondes.

J’ai délibérément laissé l’additionneur sous la forme de ET, d’inverseurs et de OU pour prouver que nous pouvons construire ce microprocesseur très simplement et en comprendre le fonctionnement de base.

Montage de physique appliquée.
Cahier de cours n°2 – 03/05/2015.

(suite…)

Navigation Astronomique 3-0 – Exemple de Point au Sextant

Written By: Jean-Paul Cipria - mai• 05•15
Point Astronomique Lycée Vilgénis Massy - 2015-05-05-14h27-TU

Point Astronomique Massy – 2015-05-05-14h27-TU

Comment déterminer sa position, très approximativement, grâce à un sextant, une montre et la position du soleil ?

Flute !

J’ai loupé le point désigné de 5 miles nautiques soit environ 9 Km ! Mais c’est pas trop mal avec un sextant en carton, appuyé sur la voiture dans un parking, en attendant un hypothétique éclaircie.

La droite rouge est une partie du cercle d’égale hauteur où devrait se situer le lieu. Il ne passe pas dans le cercle vert de rayon 2 nautiques qui entoure le point exact du parking. Mais bon, si j’étais en mer je n’aurais pas loupé l’Amérique à +- 10 km ! C’est mieux que rien 😉

Et c’est une excellente manipulation de physique expérimentale : 5 heures de montage – 30 mn de réglages – 5 mn de mesure et 2 plombes de calculs !

Montage de physique.
Cahier de cours n°2 – 04/05/2015.

(suite…)

Équations de Lagrange – 2

Written By: Jean-Paul Cipria - mai• 01•15

Comment « retomber » sur les équations de Lagrange ? Comment l’extrémum d’une fonctionnelle conduit à ces équations ?

Équation de Lagrange – 2 – Démonstration

Troisième méthode – Mais identique à celle employant les coordonnées généralisées du premier cours (Démo 2). Celle-ci est utilisée avec des « fonctions » plus communes et est donc plus lisible pour une première approche.

C’est la suite du cours :

http://www.nanotechinnov.com/equations-de-lagrange-1
.

Leçon de physique.
Cahier de cours n° 2- 01/05/2015

(suite…)

Multiplicateurs de Lagrange – 2

Written By: Jean-Paul Cipria - mai• 01•15

Comment optimiser un phénomène physique ou un processus quand nous possédons une contrainte possible ?

Démonstration

Nous partons en affirmant que la variation de la contrainte g(x,y) est une  différentielle totale et donc que dx\neq{a.dy} . Par contre la surface ou fonction f(x,y)=C lie (x,y) entre eux. Dans le cas à deux dimensions nous avons une relation entre dx et dy .

Leçon de physique.
Cahier de cours n°2 – 01/05/2015

(suite…)

Valotec – J.-C. LOURME – Système de localisation d’équipement médical implanté

Written By: Jean-Paul Cipria - avr• 29•15

Bonjour,

Aujourd’hui je vous présente, exceptionnellement, la société Valotec et son directeur Jean-Christophe Lourme, qui conçoivent et développent des prototypes technologiques de localisation d’équipements embarqués médicaux.

Pourquoi présenter Valotec, M. Lourme et l’équipe technique ?

.

Citation ASRC – 360 R et D – Juin 2014 – 2006 – Page 6

Source Valotec - Localisation Réception Antennes

Source Valotec – Localisation Réception Antennes

ValoTec, spécialisée dans le prototypage rapide, a déposé un brevet en août 2013, en copropriété avec l’Institut de Myologie (Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière), sur des implants de localisation de petits animaux dans leur cage collective. … l’expérience moins traumatisante pour l’animal. Cela va ainsi dans le sens des directives européennes visant à l’amélioration de la condition animale.

(suite…)

Multiplicateurs de Lagrange – 1

Written By: Jean-Paul Cipria - avr• 26•15
Multiplicateur de Lagrange 8 - Distance à une Sphère - Géométrie

Multiplicateur de Lagrange 8 – Distance à une Sphère – Géométrie

Comment utilisons-nous les multiplicateurs de Lagrange ?

Les multiplicateurs de Lagrange sont utilisés de moult façons en physique et même en optimisation d’entreprise ou économique. Ils permettent de déterminer quel est l’extrémum d’une fonction en rapport avec une contrainte physique que l’on impose.

J’ai trouvé intéressant de partir d’une « simple » définition des multiplicateurs de Lagrange et de calculer, direct, une surface minimum d’un paquet avec un volume donné et ensuite, plus chiadé, de calculer la distance minimale qui sépare un point d’une sphère. Le dernier calcul permet de situer la position projetée perpendiculaire exacte d’un satellite sur la terre ou d’évaluer des distances entre émetteurs et récepteurs en ondes électromagnétiques, ou autres d’ailleurs, pour toutes les particules qui se propagent.

Leçon de physique.
Cahier de cours n°2 – 26/04/2015
Remarque : La méthode exposée ci-dessous est essentiellement inductive. Nous posons le problème, nous essayons de le résoudre par la méthode que j’appelle « des gradients », nous résolvons analytiquement puis géométriquement. Conclusion ? Cela fonctionne analytiquement ! Cela fonctionne géométriquement.  » On se tape le calcul, ou la mesure. On voit que les deux collent. Et on se demande vraiment pourquoi ? C’est l’accroche … un peu longue ?

A la suite nous nous posons la question : « Pourquoi ou comment cette méthode fonctionne ?  »
C’est l’objet du cours suivant. La démonstration de la formule utilisée provient du principe de stationnarité de l’action ou d’une fonctionnelle. Ici.

(suite…)

Bibliothèque de Référence Scientifique

Written By: Jean-Paul Cipria - avr• 24•15

Je liste les ouvrages, thèses, mémoires, essais de références scientifiques que j’utilise sur Engineer’s Book.

Il est absolument indispensable pour les doctorants et les étudiants en mémoire de master de consolider cette bibliographie des écrits, essais, expériences, théories, vérifications scientifiques qui sont à la base de la science. Lire et relire la relativité ainsi que faire les exercices ne m’a pas beaucoup appris et m’ont plutôt embrouillés. Une seule phrase d’un professeur de l’observatoire de Paris m’a autant appris que plusieurs mois de réflexion. Lire le document de 1916 d’Einstein (qui coûte encore 12 € !!!) ou bien les écrits de Shannon de 1948 ainsi que celui de 1998 ouvre des perspectives beaucoup plus étendues, souvent, que les paraphrases de plusieurs décennies d’auteurs divers, dont je fais partie 😉 .

Engineer’s Book m’est essentiellement destiné de façon tout à fait égoïste. Malgré cela je le partage avec tous et je n’en attends aucun retour. Je n’ai jamais été déçu re ;-).

Bonne lecture et que la lumière apportée par ses illustres auteurs soit avec vous.

(suite…)

Asservissement 1

Written By: Jean-Paul Cipria - avr• 23•15

. De la représentation fonctionnelle électromécanique du moteur à courant continu

Moteur - Couple(I) et Vitesse

Moteur – Couple(I) et Vitesse

à la schématisation comportementale d’un système asservi en représentation de Laplace

Asservissement Moteur- Diagrammes Blocs

Asservissement Moteur- Diagrammes de Blocs

Comment transformer un système physique en diagramme de blocs d’asservissement suivant la représentation de Laplace ?

.

Leçon de physique.

Cahier d’agrégation n°5 – 18/12/2013
Cahier de classe 1 – 23/04/2015

(suite…)

La chimie de la cuisine

Written By: Jean-Paul Cipria - avr• 22•15

Références

Saut de temps UTC

Written By: Jean-Paul Cipria - avr• 22•15

Comment est calculé UTC ou Temps Universel Coordonné ? Qu’est-ce que la seconde intercalaire ?

Nous vous recommandons chaudement le site du SYRTE à l’observatoire de Paris. Les chercheurs ont fait de grands efforts de présentation de leur équipements « Temps-Horloges » accompagnés d’explications. Nous avons trouvé le lien vers un document scientifique de référence, enfin, l’effet SAGNAC, qui permet, aux étudiants en master de s’appuyer sur du dur.

En application de la circulaire C49 du Service International de la Rotation de la Terre (IERS) une seconde intercalaire positive sera introduite dans les échelles de Temps Universel Coordonné à la fin du mois de juin 2015. Citation Source SYRTE.

Explications pour lycée

Le temps actuel est défini avec une grande précision sur les caractéristiques énergétiques atomiques. C’est le temps TAI. Malgré cela, la terre n’en fait qu’à sa tête, et continue de tourner, pas très rond ;-). L’effet de « frottement » des marées, principalement, ralenti très légèrement le temps de rotation sur elle-même de la terre. Notre temps « habituel » dit UT prend du retard par rapport au TAI. La journée est un peu plus longue.

(suite…)

Entreprises SCRUM MASTER ?

Written By: KazHack - avr• 21•15

Voici un exemple de mail d’entreprise que nous recevons. Ce serait risible si ce n’était si … les mots nous manquent …

C…….f……..com

Bonjour,

Je recherche en URGENCE un SCRUM MASTER 😉 pour mon client basé à N….

Lieu: .. N…
Durée: 3 mois renouvelable 😉
TJM: selon profil      (TJM : Taux Journalier … Moyen … re 😉 )
Contexte: Éditeur de logiciel
Prise de poste ASAP
Freelance ou portage salarial 😉
PAS DE TELETRAVAIL POSSIBLE 😉

(suite…)

Pression Atmosphérique

Written By: Jean-Paul Cipria - avr• 20•15
Pression - Hauteur - Température - Nivellement Barométrique

Pression – Hauteur – Température – Nivellement Barométrique

Comment déterminer la Pression Atmosphérique en fonction de l’Altitude et de la Température ?

La méthode de détermination de la pression atmosphérique est intéressante dans le sens ou elle est identique au calcul de désintégration nucléaire, par exemple, et tout ce qui décroit de façon exponentielle comme la charge et la décharge d’un condensateur, la cinétique chimique du premier ordre … etc.

L’application type est, pour un pilote, de déterminer son altitude de vol en fonction de la pression atmosphérique locale. Le pilote aura pris soin de noter ou caler ses instruments sur le parking de l’aéroport. En général nous faisons deux mesures à l’extérieur de l’avion, la pression due à la vitesse relative du vent par un Pitot, et la pression absolue locale par un point perpendiculaire aux effets de pression dynamique. La différence de pression sert à évaluer la vitesse relative de l’avion. La pression absolue locale permet de déterminer l’altitude par rapport au point de départ (parking aéroport). C’est la fonction réciproque de la solution exposée dans cet article.

En mathématique pour physicien c’est l’application de la fameuse équation différentielle \frac{y^{\prime}}{y}=C ou y^{\prime}-C.y=0 . C’est aussi une des définitions possibles du logarithme Népérien !

Poursuivre les raisonnements et les calculs sur cette leçon est un excellent entraînement à trouver des solutions aux problèmes du même type.

Leçon de physique.
(suite…)

Navigation Astronomique 1 – Se Positionner sur Terre

Written By: Jean-Paul Cipria - avr• 12•15
Trigonométrie Sphérique - Point Astronomique

Trigonométrie Sphérique – Point Astronomique

Le problème est le suivant :

Comment connaître notre position sur la surface de la terre par rapport à la position du soleil dans le ciel ?

Apprentissage de la méthode expérimentale

Du point de vue pédagogique ce problème à résoudre est un excellent apprentissage à la manipulation des coordonnées sphériques. Que nous passions des commandes numériques 3D d’un drone à un robot explorateur sur un terrain cabossé de Mars ou du mini gyroscope optique laser embarqué sur votre smartphone au calcul des vibrations de spin d’un atome la « méthode » est la même. Elle part des connaissances de base de la trigonométrie sphérique exposée ci-dessous.

De plus la double mesure d’une hauteur vraie du soleil avec un sextant soutenue par le calcul de la même variable avec une comparaison à la position vraie déterminée par ailleurs constitue une initiation extrêmement intéressante à la physique expérimentale. C’est le premier pas du technicien supérieur et de la licence de physique vers une compétence scientifique de l’ingénieur qui est la base indispensable à son métier.

Leçon de physique expérimentale.

(suite…)

Navigation Astronomique 6-1 – GPS – Précision de Localisation

Written By: Jean-Paul Cipria - avr• 09•15
Nuage Position GPS

Nuage de Positions GPS

Comment mesurer la précision de localisation d’un GPS ?
La précision est-elle de moins de 1 m?

(suite…)

Navigation Astronomique 6-2 – GPS – Quiz GPS – Positionnement Terrestre

Written By: Jean-Paul Cipria - avr• 08•15

Quiz GPS

Quiz sur le GPS :
QuizGps
.

(suite…)

Thermodynamique – Sadi Carnot – Réflexion sur la Puissance Motrice du Feu – 1824

Written By: Jean-Paul Cipria - avr• 05•15
Sadi Carnot - Effet de la Temperature

Sadi Carnot – Effet de la Temperature

Qui a découvert l’équivalence entre la chaleur et l’énergie mécanique ? Qui a découvert qu’il faut une source chaude et froide pour actionner un moteur thermique ?

(suite…)

Jean-Paul Cipria

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 24•15

Professeur certifié en Sciences de l’Ingénieur

Certified Teacher in Sciences for Engineers

Localisation_LTE_3D_JP_Cipria_2012_06_01

UWB Electromagnetic Pulses with Spherical Propagation – Reception localization by ToA method – AWGN noises with 10 dB injection above information signal level – Detection and recognition by correlation computing – Spherical error evaluation – Cramer and Rao theorem confirmation – Matlab program writing.

The truth goes out of your measuring device and the theory which gives it a meaning and of the reproducibility which differentiates the science from the magic.

La vérité est issue de votre appareil de mesure, de la théorie qui lui donne un sens et de la reproductibilité qui différentie la science de la magie.
JPC

Jean-Paul Cipria

  • Qualified Teacher in Industrial Sciences for the Engineer.
  • Engineer in Wireless Telecommunication and Synchronisation.

(suite…)

Variation d’Impulsion d’une Fusée

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 23•15

 dp=m.dv+|dm|.(|v_g|-v)

.

A quoi sert l’impulsion ou la quantité de mouvement.
Comment retrouver cette équation pour une fusée ?

(suite…)

Structure de Résonance d’une Molécule

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 23•15
Structure de Résonance de l'Ion Carbonate

Structure de Résonance de l’Ion Carbonate

Ion Carbonate CO_3^{2-}

Est-ce que la résonance « chimique » d’une molécule veut dire qu’elle résone sur ces modes propres ?

(suite…)

Charge électrique d’une molécule

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 23•15
Charge de la Molécule-NO

Charge de la Molécule NO – Cation Nitrosyle

Q=Q_{(e^{-}Neutre)}-Q_{(e^{-}Libre)}-\frac{1}{2}.Q_{(e^{-}Lie)}

Nous représentons la molécule selon la règle de LEWIS. Nous disposons les électrons des couches externes des atomes selon la règle de conservation de la charge et la règle de complétude à l’octet principalement et dans la plupart des cas. La règle de la charge Q nous permet de déterminer si la molécule est polaire. C’est à dire si un ou des atomes vont un peu manquer d’électrons ou en « avoir » un peu plus. Si toutes les charges sont sur le « centre de masse » alors la molécule n’est pas polaire. Si un atome est chargé « + » et à une certaine distance un autre atome est chargé « – » alors la molécule est polaire. Si un seul atome est chargé alors la molécule présente une charge à longue distance mais n’est pas polaire. C’est le cas de l’exemple du NO^{+} .

(suite…)

Acronymes Education Nationale

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 21•15

Les acronymes sont des réductions du langage qui, s’ils réduisent le temps de prononciation chez les professionnels, augmente l’incompréhension chez les non-spécialistes même s’ils ne sont pas utilisés en euphémisme comme le terme « Zone Sensible ».

(suite…)

Équation de Schrödinger

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 19•15

 i\hbar{\partial\Psi(t,\vec{r})\over\partial t}=-{\hbar^2\over 2m}\overrightarrow{\nabla}^2\Psi(t,\vec{r})+V(\vec{r},t)\Psi(t,\vec{r})

.

 i\hbar{\partial\Psi(t,\vec{r})\over\partial t}=-{\hbar^2\over 2m}\triangle\Psi(t,\vec{r})+V(\vec{r},t)\Psi(t,\vec{r})

.

Équation de Schrödinger.

Transfert de Temps par Lien Fibré

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 13•15

 Transfert de Temps par Lien Fibré.

Systèmes de références Temps-Espace Métrologie des fréquences optiques.

Transfert de temps

Overlapping Allan Deviation

Contexte

Nous nous référons au laboratoire SYRTE où nous avons reporté sur le site Engineer’s Book une partie de la page de cet organisme scientifique au chapitre « Source Syrte » . Nous faisons un peu de pub à ces scientifiques. J’espère qu’ils ne nous en voudrons pas de cette copie de page ? L’intérêt de ce « copié-collé » est scientifique.

Interprétation de mesure

Nous interprétons les courbes de cette façon : La page Syrte présente une mesure de la déviation d’Allan qui affiche l’incertitude relative sur un des paramètres lié à la précision ou à la stabilité de la fréquence transmise sur une fibre optique en fonction du temps d’intégration \tau . La figure présente des abscisses en double échelle logarithmique. L’overlapping de déviation d’Allan est une droite, en première approximation. Elle correspond donc à une puissance en t\sigma_y(\tau)=e^{-\alpha.\tau} . Suivant le type de puissance en t, c’est à dire la valeur de \alpha , nous pouvons déterminer quel type de « bruit » est mesuré par cette courbe.

Déviation d’Allan sur Engineer’s Book

Dans le cadre d’un mémoire de recherche j’avais simulé en janvier 2012 quelques types de variances ou écarts-types particuliers qui permettent de « visualiser » les décalages des phases, les glissements et les types de bruitages d’un signal  de synchronisation qui répond à cette question :

« Comment mesurer les caractéristiques statistiques d’un signal périodique ?

(suite…)

navigation-astronomique 3-1 – Cadran Solaire

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 13•15
CadSol : Cadrans solaires

CadSol : Cadrans solaires

Cadran-Solaire-Massy

Cadran-Solaire-Massy avec Équation Horaire

Temps et horloges

Mesure du temps terrestre – Introduction au temps TU – Cadran solaire

(suite…)

Télécommunication – Modèle en Couches – OSI

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 08•15
Télécommunication - Couches OSI

Télécommunication – Couches OSI

Voici quelques notions de télécommunication dans la partie traitement du signal du niveau Lycée. Je défini ce qu’est un signal du point de vue spatial et du point de vue temporel. Nous propageons ce signal au travers d’un canal de transmission et nous devons définir, assez rapidement, ce qu’est un protocole afin de structurer les données à transmettre et ce qu’est un modèle en couche afin de « localiser » « verticalement » les services rendus par la télécommunication. Les concepteurs auraient pu prendre un modèle horizontal. Le modèle OSI « fixe » la pensée et « fixe » la conception des systèmes comme le modèle de Shannon en 1948 Emetteur<->Canal<->Récepteur, que je reprends entièrement, à fixé la conception de la quasi-totalité des systèmes de télécommunication jusqu’à aujourd’hui. Je reprends ces modèles classiques dans cet article.

(suite…)

Condensat de Bose-Einstein

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 06•15
Horloge Atomique - Condensation de Bose-Einstein 2

Horloge Atomique – Condensation de Bose-Einstein

Voici quelques photos prises à l’Observatoire de Paris – SYRTE – avec l’aimable autorisation du chef de laboratoire.
Condensat de Bose-Einstein.

Si vous pouvez demander à un doctorant de vous « montrer » des atomes dans un condensat de Bose-Einstein éclairé par Laser, faites le. C’est génial ! Il modifie le dt en direct sur le programme en langage interprété pour refroidir plus ou moins les atomes et au bout de dix secondes il éclaire ! Merci à Théo et Noël.

(suite…)