Engineer's Book

Engineers – Telecoms – Physics – Teaching – Methods

Variation d’Impulsion d’une Fusée

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 23•15

 dp=m.dv+|dm|.(|v_g|-v)

Calculer la variation d’impulsion d’une fusée est assez astucieux. L’impulsion p est le produit de la masse totale de la fusée m par sa vitesse v. Mais pour chaque durée dt la fusée perd une masse de carburant dm sous forme de gaz à la vitesse vg. Cette vitesse vg est différente de la vitesse de la fusée v. Il faut donc calculer la variation de p sachant qu’il diminue par la perte de masse mais qu’il augmente par la vitesse d’éjection des gaz. C’est le but ! Calculons donc !

A quoi cela sert ? Nous faisons la dérivée de l’impulsion et nous avons les forces de propulsion qui nous donne les accélérations et donc l’ensemble des mouvements de la fusée. Connaissant l’impulsion nous connaissons aussi l’énergie cinétique. Si nous connaissons aussi sa position ou son altitude nous pouvons calculer son énergie potentielle. Nous pouvons alors calculer toutes les trajectoires possibles de la fusée en mécanique classique.

Quantité de mouvement p de la fusée

Impulsion p au temps t

  • p(t)=m(t).v(t)

(suite…)

Structure de Résonance d’une Molécule

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 23•15
Structure de Résonance de l'Ion Carbonate

Structure de Résonance de l’Ion Carbonate

Ion Carbonate CO_3^{2-}

(suite…)

Charge électrique d’une molécule

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 23•15
Charge de la Molécule-NO

Charge de la Molécule NO – Cation Nitrosyle

Q=Q_{(e^{-}Neutre)}-Q_{(e^{-}Libre)}-\frac{1}{2}.Q_{(e^{-}Lie)}

(suite…)

Acronyme Education Nationale

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 21•15

APB : Admisssion Post-Bac

Cette plateforme a été mise en place pour simplifier les démarches de pré-inscription dans l’enseignement supérieur en regroupant sur un seul site l’ensemble des formations post-baccalauréat.

A partir de cette adresse, vous pouvez :

- Accéder à des informations sur les formations qui participent à la procédure
– Rechercher les formations qui vous intéressent
– Vous renseigner sur les établissements (liens avec leur site)
– Émettre des vœux de poursuite d’études
– Suivre votre dossier

APV : Affectations Prioritaires à Valoriser

L’objectif du dispositif de l’affectation à caractère prioritaire justifiant une valorisation (APV) est de contribuer au renforcement de la stabilité des équipes pédagogiques dans les établissements les moins demandés par les candidats au mouvement ou qui sont fragilisés par un taux de rotation élevé de leurs équipes pédagogiques.

http://www.education.gouv.fr/bo/2005/special8/MENP0502239N.htm

Le dispositif APV s’applique obligatoirement aux affectations prononcées dans les établissements situés dans les quartiers urbains où se posent des problèmes sociaux et de sécurité particulièrement difficiles (établissements relevant du plan de lutte contre la violence figurant notamment dans l’arrêté du 16 janvier 2001 publié au JO du 18 janvier 2001 cf.

REP

Le nouveau dispositif REP et REP+ se substitue à celui des APV.

ZEP : Zone d’Education Prioritaire.

Zone Sensible

 

Transfert de Temps par Lien Fibré

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 13•15

 Transfert de Temps par Lien Fibré.

Systèmes de références Temps-Espace Métrologie des fréquences optiques.

Transfert de temps

Overlapping Allan Deviation

Contexte

Nous nous référons au laboratoire SYRTE où nous avons reporté sur le site Engineer’s Book une partie de la page de cet organisme scientifique au chapitre « Source Syrte » . Nous faisons un peu de pub à ces scientifiques. J’espère qu’ils ne nous en voudrons pas de cette copie de page ? L’intérêt de ce « copié-collé » est scientifique.

Interprétation de mesure

Nous interprétons les courbes de cette façon : La page Syrte présente une mesure de la déviation d’Allan qui affiche l’incertitude relative sur un des paramètres lié à la précision ou à la stabilité de la fréquence transmise sur une fibre optique en fonction du temps d’intégration \tau . La figure présente des abscisses en double échelle logarithmique. L’overlapping de déviation d’Allan est une droite, en première approximation. Elle correspond donc à une puissance en t\sigma_y(\tau)=e^{-\alpha.\tau} . Suivant le type de puissance en t, c’est à dire la valeur de \alpha , nous pouvons déterminer quel type de « bruit » est mesuré par cette courbe.

Déviation d’Allan sur Engineer’s Book

Dans le cadre d’un mémoire de recherche j’avais simulé en janvier 2012 quelques types de variances ou écarts-types particuliers qui permettent de « visualiser » les décalages des phases, les glissements et les types de bruitages d’un signal  de synchronisation qui répond à cette question :

« Comment mesurer les caractéristiques statistiques d’un signal périodique ?

(suite…)

Astronomie – Cadran Solaire

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 13•15
CadSol : Cadrans solaires

CadSol : Cadrans solaires

Cadran-Solaire-Massy

Cadran-Solaire-Massy avec Équation Horaire

Temps et horloges

Mesure du temps terrestre – Introduction au temps TU – Cadran solaire

(suite…)

Télécommunication – Modèle en Couches – OSI

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 08•15
Télécommunication - Couches OSI

Télécommunication – Couches OSI

Voici quelques notions de télécommunication dans la partie traitement du signal du niveau Lycée. Je défini ce qu’est un signal du point de vue spatial et du point de vue temporel. Nous propageons ce signal au travers d’un canal de transmission et nous devons définir, assez rapidement, ce qu’est un protocole afin de structurer les données à transmettre et ce qu’est un modèle en couche afin de « localiser » « verticalement » les services rendus par la télécommunication. Les concepteurs auraient pu prendre un modèle horizontal. Le modèle OSI « fixe » la pensée et « fixe » la conception des systèmes comme le modèle de Shannon en 1948 Emetteur<->Canal<->Récepteur, que je reprends entièrement, à fixé la conception de la quasi-totalité des systèmes de télécommunication jusqu’à aujourd’hui. Je reprends ces modèles classiques dans cet article.

(suite…)

Condensat de Bose-Einstein

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 06•15
Horloge Atomique - Condensation de Bose-Einstein 2

Horloge Atomique – Condensation de Bose-Einstein

Voici quelques photos prises à l’Observatoire de Paris – SYRTE – avec l’aimable autorisation du chef de laboratoire.
Condensat de Bose-Einstein.

Si vous pouvez demander à un doctorant de vous « montrer » des atomes dans un condensat de Bose-Einstein éclairé par Laser, faites le. C’est génial ! Il modifie le dt en direct sur le programme en langage interprété pour refroidir plus ou moins les atomes et au bout de dix secondes il éclaire ! Merci à Théo et Noël.

(suite…)

Le Big Bang

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 06•15
Hubble - Velocity Distance Relation among Extra-Galactic Nebulae

Hubble – Velocity Distance Relation among Extra-Galactic Nebulae

Voici une des courbes originales d’Edwin Hubble de 1929.
Elle décrit la vitesse d’un petit nombre de galaxies en fonction de la distance à notre soleil.

Je trouvais intéressant de reprendre les données, les mesures et les observations de Hubble de 1926 à 1929. Nous pouvons reprendre ces données et reproduire ceci en classe de terminale ?

C’est la base de mesure sur laquelle s’appuie la théorie du big bang et les différentes topologies de l’espace-temps dans lequel nous « baignons ».

(suite…)

Peigne de Fréquences Femtosecondes

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 06•15

Il s’agit de mesurer avec une précision et une stabilité donnée la fréquence (ou les fréquences) d’un signal dans le domaine de l’optique ou au-dessus.

Jusqu’en 2005 (?), dans le domaine des micro-ondes, nous comparions deux fréquences proches dont une est connue. Nous « mélangions » les signaux. Le résultat donne la somme et la différence des fréquences. Nous récupérons la différence et par une « simple » soustration nous obtenons la fréquence mesurée.

Seulement il n’existe pas d’équipement « mélangeur » en optique (?) ou de référence suffisamment bien connue (?) pour comparer un « oscillateur local » à une fréquence optique à mesurer. (Je trouve cela bizarre puisque nous disposons de cristaux non-linéaire en \epsilon^2 ? Bref je n’ai pas vraiment compris pourquoi nous n’y arrivions pas ? …) Il fallait multiplier par un million cet asservissement micro-onde jusqu’à obtenir une mesure de fréquence optique. Ce qui générait un montage complexe et des incertitudes de mesures de fréquences élevées.

06/03/2015 : En développement : Recherche des références et bibliographie.

(suite…)

Réflecteur Coin de Cube – Mesure Terre à Lune

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 04•15

Un réflecteur coin de cube est un ensemble de trois plans orthogonaux formant un « coin de cube » sur la face arrière et qui permet de renvoyer parallèlement tout rayon incident. Celui-ci est placé sur le système distant que l’on vise par un LASER. Il permet de calculer, sur la même trajectoire, à la même fréquence, Aller et Retour, le temps de propagation du signal.

  1. Renvoie une onde parallèle qui reste parallèle dans la direction opposée. Par exemple, les réflecteurs miroirs plans ne conviennent pas car ils reflètent les rayons mais avec un angle d’incidence. Les paraboles ne conviennent pas non plus car elles font converger les rayons parallèles vers le foyer … etc.
    .
  2. Pas de changement de fréquence. Car en cas de synchronisation d’horloges les décalages de fréquences sont sources d’incertitudes. Autre exemple : les satellites qui réemettent sur deux fréquences différentes en uplink et downlink sont moins « précis » en synchronisation d’horloge.
    .
  3. Pas de délai de reémission. Car les délais se rajoutent au temps de propagation et sont difficilement maîtrisables.
    .

Référence

Jean-Paul Cipria
04/03/2015

Jean-Paul Cipria

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 03•15

Professeur certifié en Sciences de l’Ingénieur

Certified Teacher in Sciences for Engineers

Localisation_LTE_3D_JP_Cipria_2012_06_01

UWB Electromagnetic Pulses with Spherical Propagation – Reception localization by ToA method – AWGN noises with 10 dB injection above information signal level – Detection and recognition by correlation computing – Spherical error evaluation – Cramer and Rao theorem confirmation – Matlab program writing.

The truth goes out of your measuring device and the theory which gives it a meaning and of the reproducibility which differentiates the science from the magic.

La vérité est issue de votre appareil de mesure, de la théorie qui lui donne un sens et de la reproductibilité qui différentie la science de la magie.
JPC

Jean-Paul Cipria

  • Qualified Teacher in Industrial Sciences for the Engineer.
  • Engineer in Wireless Telecommunication and Synchronisation.

Résumé

Jean-Paul Cipria est professeur certifié  en Sciences de l’Ingénieur (SI) à l’Education nationale Française. Il est spécialisé en Systèmes d’Informations et Numériques (SIN). Il enseigne en lycée de la seconde générale à la terminale en Sciences et Techniques de l’Ingénieur et Développement Durable (STI2D). Jean-Paul est Ingénieur en télécommunication, spécialisé en radiotéléphonie GSM depuis plus de 20 ans. Il a commencé sa carrière de scientifique comme technicien électronicien d’armes puis technicien supérieur en électronique en recherche et développement avionique avant d’aborder des postes techniques supérieurs dans l’industrie.

Jean-Paul a le goût de la technique et des méthodes scientifiques de représentation de la réalité physique. Pour cela il étudie avec constance les mathématiques pour physiciens et publie de nombreux articles sur son site « Engineer’s Book » sur http://www.nanotechinnov.com.

Il y a quelques années il a complété son parcours universitaire par un mémoire de recherche qui portait sur la précision de localisation d’un émetteur par ondes électromagnétiques de courte durée d’impulsion (UWB) ou de large répartition spectrale. Il a démontré, par calcul sur Matlab, l’excellente corrélation entre la simulation de localisation bruitée ou canal de propagation AWGN et le théorème de Cramer-Rao. Il a redémontré, un peu plus tard, après son mémoire ce fameux et méconnu théorème, suite, si on le veut, des équations de Shannon reliant la quantité d’informations, la bande passante d’un signal, et le niveau de bruit. Ceci découle du deuxième principe de la thermodynamique ou entropie et peut être expliqué aussi par le principe de stationnarité de l’action.

En 2013 il a intégré l’université de Rouen où il a préparé l’agrégation de sciences physiques. Les nombreuses questions qu’il a posées à ces excellents professeurs, les centaines d’heures passées en laboratoire d’optique, de physique et de chimie ont ouvert beaucoup de possibilités en sciences. Il a acquis beaucoup d’assurance à la présentation des cours  grâce aux terribles et longues préparations des oraux de montages scientifiques de l’agrégation. Il est admis au concours du Certificat d’Aptitude Professionnelle à l’Enseignement Technique (CAPET).

Jean-Paul et sa famille ont comme projet d’enseigner en lycée Français à l’étranger ou en délégation dans une faculté des sciences et techniques hors d’Europe. Ils se préparent activement à ce départ et envisagent de retourner travailler au Gabon, au Sénégal, aux Emirats Arabes Unis, à l’Ile Maurice, aux Etats-Unis … etc. Jean-Paul recherche des contacts dans le domaine de l’enseignement, de la technique et des sciences dans le monde. Sa femme travaille dans le domaine de la vente d’objets d’arts ethniques, de meubles de luxe ouvragés, de la mode du monde et cherche un contrat dans le pays choisi.

Merci de nous transmettre vos informations à jean-paul.cipria[at]nanotechinnov.com.

Best regards.
Jean-Paul Cipria

Glossaire de quelques Phénomènes Physiques

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 02•15

Effet RAMSAY : Nous faisons interférer une onde atomique avec elle-même. Comme une onde Laser, électromagnétique, au passage des trous d’Young, génére des franges de diffraction, de la même façon une onde générée par des  atomes interfère. L’effet Ramsay est utilisé dans la résonance des horloges atomiques à des fréquences micro-onde.

Condensat de Bose-Einstein : Dans un condensat de Bose-Einstein tous les atomes sont « refroidis » par exemple  à 1 µK. Comme ce sont des Bosons, ils peuvent se « grouper » dans le même état quantique. Nous pouvons faire interférer une onde Laser avec l’onde atomique du condensat et obtenir une belle image des atomes.
Remarque : Dans l’article sur l’entropie des spins, les électrons sont des Fermions. Les deux états de spins Up et Down sont deux états discernables des électrons. Nous ne pouvons pas « rapprocher » ou « condenser » les électrons dans le même état quantique comme peuvent l’être les Bosons. C’est pour cela que nous utilisons la statistique de Fermi-Dirac (Id. Maxwell-Boltzman).

Effet RAMAN : Une onde électromagnétique interfère avec un cristal. Elle cède ou prend un peu d’énergie suivant la formule E=h.\nu . Lorsqu’elle cède de l’énergie sa fréquence \nu  change  puisque h constante de Planck est … constante. Le cristal qui reçoit cette énergie vibre et donne lieu à un phonon qui est l’onde « acoustique » quantique du cristal. Le cristal se met à vibrer comme un système de n masses à n ressorts. Comme le cristal possèdent quelques fréquences propres dépendant de sa structure cristalline interne nous pouvons déterminer celle-ci en balayant diverses fréquences.

Effet ZEEMAN : Dans un atome, les protons et les électrons possèdent un Spin ou si on veut un petit champ magnétique ou plutôt une aimantation. Les niveaux d’énergie des électrons sont fixés et bien connus pour chaque atome. Seulement les petites énergies dues aux spins des protons et des électrons se « combinent » et changent légérement les niveaux quantiques électroniques. Nous voyons alors apparaitre quelques raies supplémentaires très proches à la place des énergies de « base ». On utilise cet effet, par exemple dans les horloges atomiques sur des atomes de Césium pour générer une fréquence pas trop élevée, puisque les niveaux Zeeman sont très proches, que nous pouvons contrôler par de l’électronique « normale ».

Effet STARK : Effet sur les niveaux d’énergie des atomes par un champ électrique. C’est l’effet analogue à Zeeman mais pour les champs électriques. Utilisé dans les modes de confinement de particules chargées ou dans les puits de potentiels.

.

Références

Sites Web

Scientifiques

.

Jean-Paul Cipria

Eclipse du 20 mars 2015

Written By: Jean-Paul Cipria - mar• 02•15

Eclipse du soleil par la lune à 78% le 20 mars 2015 à 9h29mn15s à Paris.

Entropie de Spins discernables

Written By: Jean-Paul Cipria - fév• 22•15
Entropie de Spin

Entropie de Spin

 S_{spin}=k_b.\sum_l{\frac{e^{(-\beta.E_l)}}{F_N}.(\beta.E_l+ln(F_N))}
Entropie d’un ensemble de N spins discernables

Voici un article assez difficile à ingurgiter. Les quatre pages scannées que je commente sont les calculs théoriques de l’entropie d’un ensemble N de spins ou de N particules. Voir les conclusions à la fin de l’article.

Il est nécessaire de connaître les valeurs théoriques des entropies de spin car, comme nous l’avons vu en entropie des télécommunications, nous pouvons calculer à la fois les énergies des particules en fonction de la température mais aussi la quantité d’informations « contenue » dans celles-ci. Sachant cela, nous pouvons transmettre des particules contenant l’information « SPIN », calculer leurs entropies et déterminer le débit maximum possible ainsi que l’écart type minimum atteignable. Nous avons les exemples de fibres optiques qui atteignent des débits de plus de 1,5 Tbits/s* qui utilisent le moment magnétique du photon, ce qui est, au niveau des unités de la physique, la même chose que le spin. (Voir l’article et le petit calcul sur ce sujet).

Cahier d’agrégation n°7 – Physique statistique quantique – 17/02/2014
Bulletin de l’Union des Physiciens – BUP 834 – Vol 95 – Mai 2001
Agrégation externe de physique 2001 – Composition de physique – Page 15/18.
Environ 154 questions. Réponses aux 6 questions de 6.3.1 à 6.3.4.B.
La réponse à ces 6 questions donne environ 0,5 points sur 20 à faire en 11,5 mn. Top chrono ;-)

Leçon de physique.

* : à comparer à cette arnaque d’ADSL à 20 Mbits/s à 20 € par mois.
(suite…)

Equation Différentielle à partir de la Fonction de Transfert en jw

Written By: Jean-Paul Cipria - fév• 21•15

Nous possédons l’équation de transfert d’un système ou d’un phénomène physique H(j\omega)=\frac{V_s(j\omega)}{V_e(j\omega)} . Seulement voila ! Nous l’avons exprimé selon les variables : « fréquence », « oméga », « p » ou « jw » selon l’espace depuis lequel nous « voyons » ou mesurons le phénomène. Ceci ne fonctionne qu’en dehors des phénomènes transitoires. Dans ces équations aucune intégrale ou différentielle n’apparait et les calculs sont grandement facilités ! Mais quelquefois les phénomènes ne sont QUE transitoires alors ce point de vue « fréquence » ne montre qu’une toute petite partie de la réalité. Nous devons revenir à une équation paramétrique en « t » ou temps. Les équations deviennent alors des différentielles plus difficiles à manier mais où figure les positions, les vitesses et les accélérations.

Il en est de même des équations de Maxwell ! Avez-vous remarqué les deux écritures possibles de celles-ci ? Celle en « fréquence » où le vecteur k, la pulsation w et les produits vectoriels apparaissent et l’autre « temporelle » où n’existe que des laplaciens, des divergences et des dérivées partielles temporelles (ici et ici). Ce sont deux ensembles équivalents d’équations qui décrivent la même réalité physique mais qui sont mesurés de deux points de vue (ou espaces mathématiques) différents.

Enfin, voilà comment passer d’une équation en « jw » à l’équation différentielle. Nous avons préalablement déterminé la fonction de transfert d’un pont de Wien.
.
Leçon de physique.
Cahier d’agrégation n° 7 – 18/02/2014.
Calcul sur l’oscillateur à pont de Wien

(suite…)

Maximes 2

Written By: Pollux - fév• 14•15

Voici un ensemble de maximes plus ou moins déroutées, paradoxisées, acides, ironiques ou inventées par Pollux. Certaines me paraissent si « vraies » que je les nomme « Loi ». ;-)

.

Question  (vraie) posée à un chercheur spécialiste en photonique :
– « Tu te fais une image d’un photon ? »
– « Heu … non. Je ne me fais aucune image pour travailler ! »
Loi de l’image non indispensable à la compréhension, mathématique, d’un phénomène.

Cela m’a stupéfait pour un moment ! Merci Olivier L. , doctorant en didactique, qui a posé la question et qui nous a donné la réponse de l’hyperspécialiste. Du coup nous-nous sommes remis farouchement aux mathématiques pour physicien.

.

Plus tu pédales moins vite et moins tu avances d’avantage.
Lapalissades présentées comme solutions à l’ENA.

.

Pour règler ton carburateur, alors que tu ne connais rien des quatre vis de règlage, instaure une taxe dite « de carburation ».
Loi de l’inspecteur des finances (Ex ENA) chargé des solutions technologiques.

(suite…)

Architecture et Construction

Written By: Jean-Paul Cipria - fév• 12•15
West Point Bridge Designer - Hauban Sous Dimensionné

J’ai sous dimensionné le hauban externe de la culée gauche qui cède en traction – Film Avi de 2 MO

WPBD-Hauban-Sous-Dimensionne.avi

Aujourd’hui je vous fais partager ma petite expérience en architecture et construction, notamment en simulation des structures de deux types de pont. Le pont de Merle à hauban construit en 1852 à une voie dont la résistance à la charge était trop faible et qu’il a fallu détruire et reconstruire et ensuite le pont de Millau sur le problème, à la construction, de déplacer l’immense tablier d’un pilier à l’autre sans qu’il plie trop afin qu’il atteigne à la bonne hauteur sur le second pilier. C’est le « lançage du tablier ».

(suite…)

Composants Adaptateurs et Communicants

Written By: Jean-Paul Cipria - fév• 04•15
Max232 - Drivers - Receiver

Max232 – Drivers – Receiver

Nous concevons des équipements destinés au traitement du signal. Cette partie fait l’objet du concept MIE dans la partie « I » Ou Information. Les composants étudiés sont des capteurs, des systèmes de calcul et des transmissions ou télécommunications.

Composants intégrés communicants

Transmissions

La plupart des composants électroniques de 2015 sont aujourd’hui muni d’un système de transmission et plus généralement de télécommunication. Tout ceci amène un niveau de complexité supplémentaire : d’une part l’intégration des transmissions dans le traitement du signal et d’autre part la cohérence des différents types de communication entre divers composants.

(suite…)

Amplificateur opérationnel différentiel à bas bruit

Written By: Jean-Paul Cipria - fév• 04•15
Ampli OP d'Instrumentation - INA122

Ampli OP d’Instrumentation – INA122

Amplificateur d’instrumentation

Exemple de l’amplificateur d’instrumentation à alimentation unique de la marque Burr-Brown :

  • Faible consommation pour être intégré sur des systèmes portables : 60 µA en mode silencieux.
  • Faible offset 250 µV et faible dérive d’offset 3 µVI/°C.
  • Deux amplificateurs opérationnels.
  • Faible bruit : 60 nVI.√(Hz).
  • Composant intégré dans la bibliothèque Isis pour simulation.

Référence

.

Jean-Paul Cipria
04/02/2015

 

Radio Module Bluetooth

Written By: Jean-Paul Cipria - fév• 01•15
Module et Starter Kit Bluetooth

Module et Starter Kit Bluetooth

Bluetooth

Définition

Bluetooth est une norme de radiotélécommunication à faible puissance 1 mW à 10 m en classe 2 ou 100 mW à 100 m en classe 1. Elle utilise une bande de fréquence libre ou permise par les Etats de 2.465 à 2,4835 GHz en France sur 23 canaux. Les débits possibles varient entre 1 et 3 Mb/s. La configuration en réseau est en méthode Maitre-Esclave (Master-Slave) et permet de relier jusqu’à 7 équipements différents. Pour permettre une forte résistance aux bruitages la partie radio est gérée en FHSS ou Frequency Hopping Spread Spectrum. Autrement dit : saut de fréquence et étalement de spectre (voir mon mémoire UWB).

(suite…)

Module Programmable Arduino

Written By: Jean-Paul Cipria - jan• 30•15
Arduino Uno

Arduino Uno

Arduino est une petite carte embarquant un microcontrôleur directement programmable (avec un bootloader intégré) et présentant un jeu d’entrées sorties facilement accessibles. Nous pouvons le contrôler par USB via une manipulation que je n’apprécie vraiment pas (Port Com virtuel !)

(suite…)

Pédagogie – Niveaux Taxonomiques

Written By: Jean-Paul Cipria - jan• 27•15
Niveau de Taxonomie - Pédagogie

Niveau de Taxonomie – Pédagogie

Norme en cours à l’Éducation Nationale Française

(suite…)

Intégrales utiles

Written By: Jean-Paul Cipria - jan• 18•15

Leçon de physique – Mathématiques pour Physicien.
Cahier d’agrégation n°7 – 11/03/2013

.

 \int_0^{\infty}{e^{-ax^2}.dx}=\frac{1}{2}\sqrt{\frac{\pi}{a}}

.

 \int_0^{\infty}{x^{2n+1}.e^{-ax^2}.dx}=\frac{n!}{2.a^{n+1}}

.

 \int_0^{\infty}{x^{2n}.e^{-ax^2}.dx}=\frac{1.3.5.\dot\dot.(2n+1)}{2^{n+1}}\sqrt{\frac{\pi}{a^{2n+1}}}

.

Jean-Paul Cipria
18/01/2015

Pédagogie – L’Evaluation

Written By: Jean-Paul Cipria - jan• 18•15
Evaluation - Pédagogie

Évaluation – Pédagogie

En développement.
Cahier de classe n°1 – 18/11/2014
Cahier d’agrégation n° ? – ?

La remédiation : Éducation Nationale Française : Mise en œuvre des moyens permettant de résoudre des difficultés d’apprentissage repérées au cours d’une évaluation.

(suite…)

Addition et Soustraction en Binaire

Written By: Jean-Paul Cipria - jan• 17•15
Addition et Soustraction en Binaire

Addition et Soustraction en Binaire

Leçon de physique – Mathématiques pour physicien
Cahier de classe n°1 – 10/10/2014

(suite…)

Mesure d’Alcoolémie

Written By: Jean-Paul Cipria - jan• 17•15
MQ303 - Gaz Sensor - Alcohol Detection

MQ303 – Gaz Sensor – Alcohol Detection

Comment étalonner un composant mesurant l’alcoolémie ?

Phénomène physique mesuré

Phénomène physique

Choix de la technologie de capture

Il s’agit de mesurer la concentration d’un gaz dans l’air. Dans le problème qui nous occupe, le gaz est l’alcool éthylique. Les composants consommant le moins possible d’énergie et les plus petits possibles sont à base de technologie électrochimique.

Capteur électrochimique

Un capteur électrochimique est constitué comme une mini pile. Nous plongeons deux électrodes dans une électrolyte (acide ou basique). Une électrode est capable d’oxyder le gaz qui vient à son contact. La réaction d’oxydo-réduction provoque une libération d’électrons qui peuvent être mesurés à l’extérieur du circuit de la pile. La deuxième électrode accumule les ions produits par la réaction au sein même de l’électrolyte.

(suite…)

Projets technologiques de classes de terminale

Written By: Jean-Paul Cipria - jan• 07•15
Ethylic Alcool - TGS-800 - Charasteristics

Ethylic Alcool – TGS-800 – Charasteristics

Je construis aujourd’hui une fiche de synthèse assez étoffée sur un ensemble de six projets technologiques de terminale. Ce qui est très lourd ! Il s’agit de recueillir les bases de pratiques, de comportements, d’aptitudes  et de connaissances indispensables aux apprentis techniciens des technologies pluridisciplinaires. Je n’apporte ici que mes propres connaissances, mes propres expériences et des conseils personnels. Je remercie et je salue au passage tous mes collègues avec qui je travaille en osmose, je le crois, dans un vrai travail d’équipe.

Les références scientifiques fournies peuvent être très au-dessus du niveau de terminale de Lycée Français et sont destinées aux technologues ou enseignants afin d’élargir leurs savoir ou compétences scientifiques.

Début des projets

Définition

Citation :

Le projet technologique est une activité pédagogique qui, à partir d’un travail individuel intégré dans un travail d’équipe, vise à développer chez l’élève l’esprit de synthèse, le sens créatif, l’aptitude à gérer les problématiques de conception et de réalisation, la volonté d’entreprendre et de s’impliquer, tout en mobilisant ses connaissances pour réussir.

Il permet de faire une synthèse des apprentissages réalisés, de mobiliser et mettre en synergie au service d’une production personnelle, les compétences développées dans les enseignements technologiques de la série STI2D.

(suite…)

Eco-Conception et Développement Durable

Written By: Jean-Paul Cipria - jan• 04•15
Gobelet PET - Eco-Conception

Gobelet PET – Eco-Conception

Deux gobelets de matériaux différents : Plastiques PET et PS. Simulation sous SolidWorks – Module Sustainability. Présentation du système MIE

(suite…)

Principes de Conception Objet

Written By: Jean-Paul Cipria - déc• 22•14

Comme l’enfer les Principes de conception en langage objet sont pétris de bonnes intentions. Je vous les livre juste pour faire une comparaison entre le « cahier de charges » et la réalité … De ce que l’on peut voir ici ou l’ensemble des « méthodes » non justifiées mais surtout non sollicités nous ennuient profondément si en plus elles n’occupaient pas le processeur indûment !

Ce n’est pas parce que j’écris sur le développement objet que j’en cautionne l’utilité, et encore moins l’efficacité. Si nous comparions ce qui est comparable, toutes choses étant égales par ailleurs, comme devraient le dire et l’exécuter tout ingénieur en informatique ayant ce niveau, nous nous apercevrions de l’extrême inefficacité des développements objet de nos jours ! Je ne suis ni pour, ni contre ! Je trouve seulement que l’ensemble des arguments contre est nettement plus élevé que les pour !

(suite…)