Engineer's Book

Engineers – Telecoms – Physics – Teaching – Surveying

Harmonica J.J. Milteau – Deep Blues en Do C

Written By: Jean-Paul Cipria - Nov• 24•17

Quels morceaux jouer avec l’Harmonica en C ou Do Majeur de J. J Milteau Deep Blues ?
Comment « l’école » « explique » la physique de cet objet ?
Pourquoi nous-n’y comprenons rien ?

Harmonica de Marque Hohner. Environ 50 €.

We are sorry. Those following Annexes from my PhD Thesis are in French language. Some denounced « ideology » and author irony are typicaly … local French. Let’s try to understand French hidden meanings. It is a good exercice for us !

.

Created :2017-11-24 19:25:33. – Modified : 2017-12-02 21:03:39.

Very Difficult ! PhD Level.

Very Difficult ! PhD Level for Science Logical Implications

.

Complicated but Not Difficult - Bachelord Level

Bachelord Level for Physics Problems


Expériences En Construction

Experiment is being drawn up

En première partie je vous propose d’écouter une petite Leçon sur internet de David Hébert sur le thème « Saint Louis Blues ».

Nous utilisons les bémols (b) ou dièse (#) qui sont des notes non indicées sur les 10(x2) embouchures de l’harmonica fixée dans la gamme de do majeur.

Nous avons besoin de mi bémol et du si bémol. Pour les obtenir il faut aspirer comme sur une paille pour tirer la note vers le bas d’un demi ton. On atteint ainsi une note qui n’existe pas par construction sur l’harmonica. Ce qui donne un bend, un passage rapide, ou pas, d’une façon toujours continue, d’une note à une autre. C’est en grande partie ce qui donne cette expressivité au jeu de l’harmonica. Chacun pourra tirer plus ou moins sur la note « Blues » suivant l’intention, l’émotiooooooon, comme disent ces abrutis de journalistes et présentateurs de la télécouillon, heu, vision, pardon.

En deuxième partie c’est, comment dire, plus essoufflant, du moins intellectuellement. Nous déterminons quelles solutions conviennent aux équations différentielles du … 4ème ordre sur un « son », ou fonction d’onde de type « harmonica ». Solutions jetées en pâture au pôôvres bacheliers. Et ils ont raison de la fermer cela ne fait que commencer.

En troisième partie nous déterminons la physique qui a pu « déterminer » ces fameuses équations différentielles, « faciles » suivant le BUP ! Nous nous y sommes attelés, en 10 pages de démonstration, quand-même : moment d’inertie, moment quadratique, propagation d’onde, fonction transversale, différentielle(s) d’espace, différentielle de « temps ». Tout y passe. Ils disent « faciles » les pédagogues ! Ah bon ? Vous verrez R. Feynman [Feynman-1945] c’est abordable pour eux ? Si, si ? Moi je dis « yen a kion essayé. Yson u des problems ! » [Chevallier et Laspalès-1992].

Merci ! Oh, merci ! MM. Chevalier et Laspalès. Je vous dédie cette annexe.

J’irais là haut siffler sur la montaaaagne !

Notation mélodique « positionnelle » et « souflique », « aspirique » et « bendique » de l’harmonica

J’aime beaucoup cette notation en 4D !

: Aspirer sur l’embouchure indiquée.
+ : Souffler.
: Bend : Tirer la note d’un demi-ton.
‘ ‘ : Bend : Tirer la note de deux demi-tons.

Écoutons un exemple pédagogique

Pédagogiquement, c’est rare, nous savons, rajoutons que le morceau joué est en ??? La majeur blues ! Et que nous possédons un harmonica Milteau en ? Do majeur ! Encore fallait-il le dire. Les musiciens professionnels ne seront pas choqués ils décaleront d’une embouchure vers la gauche. Tous les autres n’y entendrons rien ?

Donc, M. Hébert à l’Harmonica avec Saint Louis blues. Écoutons :

3 Pfffff. 4 psssss … 🙂

Quelques Solutions de Physique ?

Équation : Celle dite de Propagation ?

L’équation différentielle de propagation associe toujours une ou plusieurs dérivées partielles par rapport à la position (x, y z) à une du temps (t). Exemple où K est une fonction du module de Young et de la densité, y est la projection de la déformation de la languette transversalement au sens de la propagation du signal et x … le sens de propagation.

Nous devrions, facilement (SIC) trouver dans le document BUP [IZARRA, O. VALLEE-1994] ?

  • \frac{\partial^4 y}{\partial x^4} + \frac{1}{K^2}.\frac{\partial^2 y}{\partial t^2} = 0
IZARRA-VALLEE-1994-Onde Transversale

IZARRA-VALLEE-1994-Onde Transversale

Ou plutôt dans le document [LANDAU-LIFSHITZ-1986] cité en référence 2.3 et qui n’est que du deuxième ordre ?

  • \frac{\partial^2 y}{\partial x^2} - \frac{\rho}{E}.\frac{\partial^2 y}{\partial t^2} = 0

Ou plutôt, en cherchant bien, page 101 :

Landau-Lifshitz-Elasticity-Thin Rod-1986

Landau-Lifshitz-Elasticity-Thin Rod-1986

Deux Ondes Transversales en X et en Y se propageant suivant l’axe Z sur une lame fine.

Le physicien expérimenté reconnaîtra (?) m.a=f(y,x,z) ou traduit en Français la somme des forces, en n’importe quel endroit fixé de la lame, à l’instant t fixé, est égale à la masse locale ou densité linéique par l’accélération … locale. Pour avoir zéro il faut passer le second membre « d’espace » ou potentiel, générateur de la force, à gauche de l’égalité. Chers collègues il en est de même pour l’équation de Navier-Stokes sur les flux et le reflux moelleux de matière ;-). Le saviez-vous ? C’est le PFD* quoi ! C’est pourquoi « ils » disent que c’est facile.

(*) PFD : Le fameux Principe Fondamental de la Dynamique.

Solution(s) : Celle(s) dite(s) Stationnaire(s) ?

Reportez-vous à la bibliographie citée en référence : [IZARRA, O. VALLEE-1994] : « Analyse harmonique des vibrations transversales d’une lame élastique. »

Un peu d’Analyse Doctorale ?

Allez ! Cela vous fera du bien.

Une logique à l’endroit ou à l’envers ?

Je m’aperçois, en écrivant cette annexe doctorale de niveau bac+3, que j’ai adopté la méthode pédagogique usité – faut-il citer toutes les références sociales en nombre en bibliographie ou afficher les quelques documents scientifiques exception à la règle ? – usité, disais-je par la quasi-majorité des professeurs, livres à but(s) pédagogique(s), ou pas. C’est à dire, présenter l’objet, pas l’objet du sujet de physique, c’est à dire le phénomène, mais l’objet physique en lui-même, l’harmonica, puis les solutions d’équations différentielles dont on ignore absolument et complétement l’origine provenant certainement (?), probablement (?) d’une démarche rationnelle, voire rarement scientifique pour ensuite développer en mathématique détaillé au second ordre des solutions à avaler in extenso, « A pedibus usque ad caput » (Des pieds à la tête), à posteriori (En partant des données de l’expérience), mais absit reverentia vero (ne craignons pas de dire la vérité) dans un renoncement complet et définitif à toute compréhension logique du moins jusqu’après le doctorat. Désolé je n’ai pas de citation latine. 😉

At spes non fracta « Mais tout espoir n’est pas perdu. », – j’ai retrouvé mon latin c’est pour cela que je « ponds » à intervalle régulier ces petits essais à lister en annexes B6364 d’une thèse de doctorat consistant en 200 pages d’une logique « floue », qui caractérise les HP qui ne se comprennent qu’entres-eux, et de deux milles pages d’annexes. Ce qui est peu pour 30 ans de taf ! -;)

Docendo discitur ? On apprend en enseignant ?

Quel est le phénomène physique ?

Ou plutôt filez nous la démonstration en mathématiques du physicien et nous comprendrons le problème ! Comme tous les HP nous lisons d’abord les équations pour comprendre les crobars, et autres hypothético ou plutôt suivant la belle tautologie suivante : « theoremico-axiomes » exposés dans les débuts du problème.

Comme disait l’autre, donnez nous 55 min à réfléchir au problème et 5 min pour le résoudre. C’est ce que nous devrions faire ! Ce que font les autres ? Enfin, tout le monde ? C’est exposer 55 min de solutions et 5 min du problème … à la fin … du problème ! CQFM : Ce Qu’il Fallait … Montrer !

Mais vos chefs ne veulent que des solutions. Et ils ont raison ! Et nous en avons ! A la pelle(*).

Le problème puisqu’ils n’envisagent pas qu’il y en aie n’existe pas. Ce qui explique les progrès foudroyants de la fusion nucléaire, de la conduite automatique, depuis 30 ans, pourrais-je dire, seul, avec ironie ? En termes savants nous appelons cela des régressions épistémologiques. Mais les ignorants, en général les dits « CEO », prédateurs issus d’une sélection sociétale féroce, sont « contre » tout espèces de pensée(s) soient-elles scientifiques puisqu’elles ne sont pas les leur ? Je mets un point d’interrogation ? Ce qui va poser des problèmes aux premiers degrés mais faire rire les intellectuellement précoces, dyslexiques, autistes et tourneurs en rond autour du bâtiment durant la pose du taf ? (ya pa d poin d’interro !) siam ej el stem dnauq emêm. Moi ça me fait rire. 😉

A la Pelle on vous dit !

* : Prenez n’importe quelle fonction et dérivez là. C’est facile. Et votre fonction de départ est une intégrale possible de votre dérivée. Une liste formidable ! J’ai celle là qui sert à … piger le début des notions, de base, de départ, du début, initiale en géodésie. Vous savez les trucs qui ne servent à rien dans votre bagnole et qui vous situent sur terre à quelques mètres ? GPS ou autres Sciences Géodésiques qui « économisent » environ 50 000 morts par an, pas sur les routes mais en mer. Relisez Alain Bombard [BOMBARD-1955].

Bref : Cette dérivée d’une arc-tangente d’une fonction dérivée atan^{\prime}(u^{\prime})=\frac{u^{\prime\prime}}{1+u^{\prime}{}^2} permet de déterminer le rayon de courbure d’une courbe gauche que nous avons située sur son plan Osculateur par la différentielle de la tangente en deux points très proches afin de déterminer son axe Principal Normal ainsi que celui dit Rectifiant perpendiculaire. Nous avons ainsi un repère local de Frenet. Ce qui est bien pratique [CIPRIA-GEODESIC-2017] Pour ceux qui ont compris le truc ? Mais nous ne sommes pas béssef à comprendre la subtilité. Encore fallait-il que je commence par là pour comprendre la suite. Reportez-vous ensuite à l’excellente référence [Éléments de Géodésie – 1990], qui commence avec une pente à 100 grades. Pour les Américains et les autres ignorants du système métrique, je traduis … 90°. Ce n’est pas une température mais cela pourrait l’être.

Problème de Physique Licence

Voir la démonstration en référence : « Résonance d’une poutre en vibration transversale » [BICO-2000].

Références

Philosophie en Comique Doctoral

  • [Chevallier et Laspalès-1992]  : Philippe Chevallier et Régis Laspalès. «Spectacle :  C’est vous qui voyez ! Sketch Le train pour Pau. » – 1992.
    Que dire ? Oh, bien des choses … Mais les mots me manquent pour exprimer mon admiration pour ces deux philosophes de très haut niveau. Tiens, si j’étais directeur de recherche en rigolade je vous attribuerais le doctorat en philosophie comique. Docteurs Honoris Causa 1992. Nous vous décernons le titre universitaire de docteur en philosophie option raisonnement par l’absurde.

Niveau Terminale (Non Scientifique)

  • Dans le cas suivant le phénomène harmonica n’est pas la vibration d’une languette élastique mais plutôt une cloche de verre ou de cristal où « on » nous balance les solutions stationnaires (en w) qui « expliqueraient ? » comment fonctionne ce système. Article qui est informatif mais non instructif car aucune démonstration, ni citations de celle(s)-ci, n’y figurent, comme d’habitude, de ces solutions « particulières » d’un point de vue de la physique … particulier, lancées aux bacheliers … en pâture. Solutions indigestes ? Nous citons, c’est quand même un beau travail. C’est mieux que rien. Et nous aimons bien le BUP.
    D. GAUDELETTE : « Glass-Harmonica. »
    BULLETIN DE L’UNION DES PHYSICIENS
    BUP n° 813 – Vol 93 – Avril 1999 – Page 712 à 716.

Niveau Bachelord (Non scientifique)

  • Les auteurs détaillent les solutions difficiles puisque publiées au BUP d’une équation différentielle du quatrième degré dite facile. Il faudrait entendre que la lire est facile. Quant à la démontrer ?
    [IZARRA, O. VALLEE-1994] : C. DE IZARRA, O. VALLEE, « Analyse harmonique des vibrations transversales d’une lame élastique. » – BUP – Volume 88 – Juin 1994. Page 117-124.
    .

Scientifiques et Doctorales

  • [BOMBARD-1955] : Bombard, Alain – « Naufragé Volontaire » – 1955
    .
  • [LANDAU-LIFSHITZ-1986] : Landau L D , Lifshitz E M – Vol 07 – Theory of Elasticity, 3rd ed – Pergamon Press, Oxford, 1986.
    .
  • [Feynman-1945] : FEYNMAN, Richard. La thèse de Feynman – Traduction d’Emile Biémont – Edition Pearson 2007. The thesis of Feynman – Translation of Emile Biémont, 2007.
    .
  • [Éléments de Géodésie – 1990].
    .
  • [BICO-2000] : José BICO : « Résonance d’une poutre en vibration transversale ». Laboratoire PMMH , ESPCI .
    Fichier PDF : TP Vibration.pdf
    Site Personnel : https://www.pmmh.espci.fr/~jbico/
    .

Jean-Paul Cipria

  • [CIPRIA-HP-2016] : CIPRIA, Jean-Paul – « Hauts Potentiels, le contexte fait-il partie de la question ? » – Engineer’s Book – Annexe de Doctorat – 2016.

HP 01 – Le Contexte fait-il Partie de la Question ? Qu’est-ce qu’un HP ?

  • [CIPRIA-GEODESIC-2017]

Survey 06 – How to Define a Geodesic Curve ?

Cordialement.
Jean-Paul Cipria

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam Quiz: